lundi 8 juin 2015

Soirée sur le Sénégal à Ste Foy la Grande à l'invitation de l'Église Protestante Unie - 7 mai 2015


Christine Lamarque est bénévole au CCFD - Terre Solidaire et fait partie de l’équipe locale de Bassens, dans la banlieue bordelaise. Avec d’autres membres du CCFD Terre Solidaire d’Aquitaine/Poitou Charentes, elle a effectué un “Voyage d’immersion” au Sénégal du 17 oct au 1 nov 2014, à la rencontre d’Associations partenaires et des populations locales. Christine n'était pas seule de Gironde, puisque Jocelyne Merle de l'équipe de Bordeaux Rive droite y a participé également. 
Au retour, elles se sont partagé la tâche pour répondre aux nombreuses demandes de témoignages sur ce qu'elles avaient observé et vécu là-bas. Jeudi 7 mai 2015, c'est Christine qui, accompagnée de plusieurs de son équipe locale, est venue à Ste-Foy en partager toutes les richesses et découvertes.
Cette soirée avait lieu dans le cadre œcuménique des “Conférences-Débat” de l’église protestante  foyenne à l’espace Gratiolet. 
 
Accueil du Pasteur Peter HULSHOF
Après l’accueil chaleureux du pasteur Peter HULSHOF et une vidéo de présentation générale du CCFD-Terre Solidaire, Christine nous donne les raisons de ce voyage :
Mieux connaître la situation de certaines régions du Sénégal

    _ Région de St-Louis avec le problème de l’accaparement des terres (en liaison avec d’autres ONG) au dépens des cultures familiales.

    _ Région de Dakar avec les migrants en transit (12 000 par an) et la pèche artisanale qui diminue suite à la pèche industrielle intensive.

    _ En Casamance où persistent les conflits armés source de violence.



Accompagnés de 2 salariés du CCFD - Terre Solidaire et d’un Conseiller Régional, ils ont rencontré 6 associations partenaires du CCFD.

Christine, après avoir brièvement présenté le Sénégal actuel, signale :

   * l’importance pour les sénégalais du respect mutuel des religions et des coutumes locales

   *le sens de la responsabilité des uns envers tous les autres

   *le fait qu’ils sont très conscients du soutien financier que leur apporte le CCFD grâce à l’engagement des bénévoles en France.
Elisabeth Chort, responsable de l'équipe de Sainte Foy accueille Christine Lamarque et présente la soirée.



 Les 3 Associations partenaires visitées”
===========================
   => ACTSOL Région de St_Louis.
Association née à l’initiative d’ Oumar BA ( venu d’ailleurs il y a 3 ans en pays foyen) et issue de la réflexion sur la sécurité alimentaire au Sénégal. ACTSOL gère 4 fermes agro-écologiques de maraîchage où étudient des jeunes fils d’agriculteurs, alliant agriculture traditionnelle et saine (pas de pesticides ! ...) et rentabilité. Après leur diplôme, l’Association les aide à s’installer sur 1 hectare de terre ... et ça marche!
Objectif actuel : que les filles ( 3 ) puissent, elles aussi, accéder à leur lopin de terre.

   => GNV (Génération Non Violente) en Casamance.
Le “ni guerre/ni paix” y perdure depuis 30 ans. Le but de l’association : éduquer les jeunes en les sensibilisant à la non-violence. Des actions revendicatives non-violentes ont eu lieu avec des résultats positifs. De plus, certains jeunes sont devenus des médiateurs dans leur milieu. Un bracelet GNV fixé à leur poignet les rappelle à la non-violence en cas de conflits.

   => ANPM (Association Nationale Pour les Migrants) dans la région et le port de Dakar.
Centrée sur le problème des migrants et celui de la pêche, cette association a pour but la réinsertion des jeunes émigrants refoulés qui reviennent au Sénégal, avec la honte d’un retour sur un échec.
Grâce à un GIE (Groupement d’Intérêt Économique) regroupant pécheurs et mareyeurs, ces jeunes , en retrouvant du travail, retrouvent aussi l’envie de rester au pays avec la possibilité d’en vivre.
Une Maison des Migrants accompagne par ailleurs dans leurs démarches ceux qui décident malgré tout d’émigrer.

Le bilan de Christine
===================
*Beaucoup de plaisir d’avoir vécu cette immersion ...malgré la chaleur!
*J’ai été touchée par le courage et le talent de cette population et aussi par la beauté et la dignité des femmes, leur courage au labeur.
*J’ai appris avec eux à vivre la richesse du moment présent
*Ce voyage a bousculé mes habitudes.
*J’ai mis en action la CNV (Communication Non Violente) dans mon activité professionnelle de communication.
*J’ai pris conscience que mon mode de vie ICI a des conséquences LA-BAS et qu’il faut changer de la logique du “chacun personnellement”.
Christine est optimiste sur le long terme : persévérer, car ”on n’est pas tout seul” et croire en l’efficacité du plaidoyer car “ça peut s’améliorer”.

Les questions du public
---------------------------------
Pour terminer la soirée, des questions du public ( 40 personnes environ ) portant sur :
   . l’auto-suffisance alimentaire en baisse au Sénégal, Anne-Marie (immergée elle aussi) commente des exemples liés au contexte de la mondialisation et de l'exploitation intensive des bonnes terres par des multinationales.
   . l’importance du soutien des projets dans le temps, certains projets financés sur de nombreuses années
    . le désengagement de l’Etat sénégalais vers les ONG.

        Merci Christine pour cette soirée !
  



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire