vendredi 16 mars 2018

Venue du partenaire à Libourne

Mohamed Abdoulaye NIANG était à Libourne ce mardi 13 mars 2018.


Le partenaire malien du CCFD-Terre Solidaire a rencontré des bénévoles des équipes de Libourne et Ste Foy-la-Grande autour d'un repas partagé ; nous avons eu la joie d'accueillir des paroissiens de l'ensemble pastoral engagés depuis longtemps dans le soutien au développement auprès du CCFD ou d'autres ONG qui œuvrent aussi en Afrique.


Mohamed est salarié du GRDR-Migrations-Citoyenneté-Développement dont le siège est à Bamako.
Ce Groupe de Recherche et de Réalisation pour le Développement Rural (GRDR) est une association internationale de droit français fondée en 1969 avec la communauté malienne de France ; son territoire d'intervention est très vaste : le Mali, la Mauritanie, la Casamance, le Sénégal, la Guinée Bissau.


Mohamed nous a présenté les caractéristiques du Mali, 2 fois plus grand que la France enclavé entre 8 pays, désertique pour les 2/3 de sa superficie.
Par sa position centrale, c'est un lieu de passage pour les migrants en route pour les côtes du Maghreb et lieu d'accueil traditionnel pour les sénégalais, ivoiriens, nigériens et burkinabés qui y ont apporté leurs compétences.De leur côté, les maliens ont migré vers l'Europe et particulièrement la France qui a le plus fort pourcentage de maliens de toute l'Europe. Cette diaspora est très active pour le développement du Mali : sa contribution est supérieure à l'aide au développement reçue par le Mali.Pour Mohamed, les migrants tissent le monde de demain et il est nécessaire d'accueillir l'étranger comme un ami, de lui permettre d'enrichir le pays d’accueil par son travail et ses compétences et de lui laisser la possibilité de revenir au pays ou de s'installer dans le pays d'accueil.
L'éducation des enfants et la promotion économique et sociale des femmes sont aussi des sujets très importants ; l'agriculture familiale est soutenue par le GRDR car l'auto-suffisance alimentaire n'est pas atteinte et le risque d’accaparement des terres est présent.Il nous a aussi parlé des risques liés aux forces terroristes qui occupent le nord et le centre du pays.
Nous avons remercié Mohamed pour son érudition et  son professionnalisme mais aussi pour son humanité et sa disponibilité pour répondre à toutes nos questions.
Nous avons vécu un beau moment d'humanité qui nous a renforcé dans notre engagement pour tisser une terre solidaire, thème du carême 2018.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire